ISLAM ou JESUS Index du Forum
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



  
 
 
                
 
 
 
 
 
 Pourquoi avoir publier ce site ?
Parce que la volonté de Dieu est "que tous les êtres humains soient sauvés et parviennent à la connaissance de la Vérité sur JéSUS".

 
CLIQUEZ SUR LES LIENS

http://islam.xooit.fr/f36-TEMOIGNAGES-VIDEO.htm

http://islam.xooit.fr/f10-TEMOIGNAGES-ecris-audio-videos.htm

 
PLUS d'INFOS cliquez SUR LE LIEN

http://islam.xooit.fr   
       
Publicité mensongèreG o o g l e

Les preuves de l'inspiration de la Bible sont nombreuses et convaincantes.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ISLAM ou JESUS Index du Forum -> . -> LA BIBLE
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
La Bible Parole de DIEU
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2008
Messages: 339

MessagePosté le: Ven 15 Oct - 13:38 (2010) Répondre en citant

Les preuves de l'inspiration de la Bible sont nombreuses et convaincantes. La Bible est bien la Parole de Dieu, directement inspirée.

 
Qu'est-ce que l'inspiration ? 
L'inspiration de la Bible peut être définie comme une intervention directe de Dieu dans la vie des auteurs humains de la Bible. Ceux-ci, sans renoncer à leur personnalité, ni à leur style personnel d'écriture, ont composé et transcrit sans aucune erreur la révélation divine pour les hommes, sur des documents qui constituent les manuscrits originaux autographes. L'inspiration signifie que le Saint-Esprit de Dieu a dirigé les auteurs humains dans la rédaction de l'Ecriture, de telle sorte que ce qu'ils ont écrit était précisément ce que Dieu voulait qu'ils écrivent. Lorsque vous analysez la doctrine de l'inspiration, pour en dégager les éléments essentiels, vous trouvez sept facteurs principaux : 
     
  • Une origine et une causalité divines.
  • Un facteur humain. 
  • Une expression écrite. 
  • Une inspiration totale et complète des Ecritures, et non seulement partielle. 
  • Une inspiration parfaite des seuls manuscrits autographes, c'est-à-dire des documents rédigés initialement par les auteurs 
  • Un caractère absolument véridique des Ecritures, en raison de leur inspiration divine. 
  • Une autorité exclusive et finale des Ecritures, en raison de leur inspiration et de leur véracité. 

Un premier principe fondamental :
"Dieu est vrai" (Romains 3 : 4).

Un second principe fondamental :
"Toute Ecriture est inspirée de Dieu" (2 Tim. 3 : 16).

Une conclusion logique :
"La Parole de Dieu est la vérité" (Jean 17 : 17). 
Il n'y a donc aucune erreur dans les Ecritures, comme le prouvent les deux principes ci-dessus enseignés par les Ecritures elles-mêmes. 
Nous lisons dans la Bible que la Vérité est un attribut de Dieu (Jérémie 10 : 10 ; Jean 1 : 14, 14 : 6, 17 : 3). Quand Dieu parle, Il dit la vérité. Il ne ment pas (Nombres 23 : 19 ; 1 Samuel 15 : 29 ; Tite 1 : 2 ; Romains 3 : 3-4). 
Nous savons aussi que les Ecritures sont inspirées de Dieu, c'est-à-dire, littéralement, qu'elles ont été créées par le souffle même de Dieu (2 Timothée 3 : 16). 
Par conséquent, la Parole de Dieu est vraie (Jean 17 : 14, 17 ; Psaume 119 : 142, 151, 160 ; Apocalypse 21 : 5, 22 : 6). 
Le Saint-Esprit a été l'agent de l'inspiration. 
2 Pierre 1 : 21 nous dit que "ce n'est pas par une volonté d'homme qu'une prophétie a jamais été apportée, mais c'est poussés par le Saint-Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu." Le mot traduit ici par "poussés" signifie littéralement : "portés, emportés, transportés, entraînés." 
Même si ce sont des êtres humains qui ont été employés dans ce processus de mise par écrit de la Parole de Dieu, ils ont été littéralement "emportés" par le Saint-Esprit. 
Ce n'est pas la volonté humaine des auteurs qui a été la source du message divin. Dieu n'a pas permis que la volonté de l'homme pécheur puisse tordre, pervertir ou traduire faussement Sa Parole. 
Dieu S'est manifesté, et les prophètes ont prononcé ces vérités par leur bouche. Dieu S'est révélé, et l'homme a enregistré Sa Parole. 
Il est intéressant de voir que le mot grec traduit par "poussés" est le même que celui que l'on trouve dans Actes 27 : 15-17 :  
"Le navire fut entraîné, sans pouvoir lutter contre le vent, et nous nous laissâmes aller à la dérive. Nous passâmes au-dessous d'une petite île nommée Clauda, et nous eûmes de la peine à nous rendre maîtres de la chaloupe ; après l'avoir hissée, on se servit des moyens de secours pour ceindre le navire, et, dans la crainte de tomber sur la Syrte, on abaissa les voiles. C'est ainsi qu'on se laissa emporter par le vent." 
Les marins expérimentés ne pouvaient plus contrôler le navire, car le vent était trop fort. Le navire fut entraîné et emporté par le vent. 
C'est de cette même manière que les auteurs humains de la Bible ont été entraînés et emportés part le Saint-Esprit, exactement comme Il l'a voulu. 
Ce mot est très fort, et indique que le Saint-Esprit a gardé une complète maîtrise de l'écriture des auteurs humains. 
Pourtant, de même que les marins ont continué à être actifs sur le navire, qui était pourtant contrôlé par le vent, ainsi, les auteurs humains ont continué à être actifs quand ils ont écrit, tout en étant dirigés par le Saint-Esprit. 
L'inspiration de l'Ancien Testament. 
L'Ancien Testament reconnaît aussi que c'est le Saint-Esprit qui a parlé, au travers des auteurs humains : "L'esprit de l'Eternel parle par moi, et sa parole est sur ma langue" (2 Samuel 23 : 2). En réalité, de nombreux passages de l'Ancien Testament cités dans le Nouveau Testament sont considérés comme ayant le Saint-Esprit comme auteur, même si c'est un prophète humain qui a prononcé ces paroles (voir Marc 12 : 36 ; Actes 1 : 16 et 28 : 25 ; Hébreux 3 : 7 et 10 : 15-16). 
Parallèles entre l'Ancien Testament et le Nouveau Testament : 
Le psalmiste a dit : "Oh ! si vous pouviez écouter aujourd'hui sa voix ! N'endurcissez pas votre cœur" (Psaume 95 : 7-8) - "Le Saint-Esprit dit : Aujourd'hui, si vous entendez sa voix, n'endurcissez pas vos cœurs" (Hébreux 3 : 7-8). 
Le psalmiste a dit : "Ton trône, ô Dieu, est à toujours ; le sceptre de ton règne est un sceptre d'équité" (Psaume 45 : 6) - Dieu a dit : "Ton trône, ô Dieu, est éternel ; le sceptre de ton règne est un sceptre d'équité" (Hébreux 1 : 8). 
Le psalmiste a dit : "Tu as anciennement fondé la terre, et les cieux sont l'ouvrage de tes mains. Ils périront, mais tu subsisteras ; ils s'useront tous comme un vêtement ; tu les changeras comme un habit, et ils seront changés. Mais toi, tu restes le même, et tes années ne finiront point" (Psaume 102 : 25-27) - Dieu a dit : "Toi, Seigneur, tu as au commencement fondé la terre, et les cieux sont l'ouvrage de tes mains ; ils périront, mais tu subsistes ; ils vieilliront tous comme un vêtement, tu les rouleras comme un manteau et ils seront changés ; mais toi, tu restes le même, et tes années ne finiront point" (Hébreux 1 : 10-12). 
Esaïe a dit : "C'est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe, voici, la jeune fille deviendra enceinte, elle enfantera un fils, et elle lui donnera le nom d'Emmanuel" (Esaïe 7 : 14) - "Tout cela arriva afin que s'accomplît ce que le Seigneur avait annoncé par le prophète : Voici, la vierge sera enceinte, elle enfantera un fils, et on lui donnera le nom d'Emmanuel, ce qui signifie Dieu avec nous" (Matthieu 1 : 22-23). 
Osée a dit : "Quand Israël était jeune, je l'aimais, et j'appelai mon fils hors d'Egypte" (Osée 11 : 1) - "Il y resta jusqu'à la mort d'Hérode, afin que s'accomplît ce que le Seigneur avait annoncé par le prophète : J'ai appelé mon fils hors d'Egypte" (Matthieu 2 : 15). 
Paroles d'Eliphaz : "Il prend les sages dans leur propre ruse, et les desseins des hommes artificieux sont renversés" (Job 5 : 13) - Parole de Dieu : "Car la sagesse de ce monde est une folie devant Dieu. Aussi est-il écrit : Il prend les sages dans leur ruse" (1 Cor. 3 : 19). 
Autres exemples : 
Actes 1 : 16 est un verset très significatif à cet égard : "Hommes frères, il fallait que s'accomplît ce que le Saint-Esprit, dans l'Ecriture, a annoncé d'avance, par la bouche de David, au sujet de Judas, qui a été le guide de ceux qui ont saisi Jésus." 
Nous lisons aussi dans Actes 4 : 25-26 : "C'est toi qui as dit par le Saint-Esprit, par la bouche de notre père, ton serviteur David : Pourquoi ce tumulte parmi les nations, et ces vaines pensées parmi les peuples ? Les rois de la terre se sont soulevés, et les princes se sont ligués contre le Seigneur et contre son Oint." 
A nouveau, nous pouvons lire dans Actes 28 : 25 : "C'est avec raison que le Saint-Esprit, parlant à vos pères par le prophète Esaïe, a dit…" 
Les Paroles de Dieu dans la bouche des prophètes. 
Dans 2 Samuel 23 : 2, nous pouvons lire les paroles suivantes, écrites par David : "L'esprit de l'Eternel parle par moi, et sa parole est sur ma langue." Voilà une claire référence à la manière dont un être humain peut être utilisé comme porte-parole de l'Esprit de Dieu. De même, nous lisons dans Esaïe 59 : 21 : "Voici mon alliance avec eux, dit l'Eternel : Mon esprit, qui repose sur toi, et mes paroles, que j'ai mises dans ta bouche, ne se retireront point de ta bouche, ni de la bouche de tes enfants, ni de la bouche des enfants de tes enfants, dit l'Eternel, dès maintenant et à jamais."  
Quoique Dieu ait utilisé des êtres humains pour communiquer Ses Paroles, il est clair que le Saint-Esprit a pleinement contrôlé ce processus, afin qu'aucune opinion humaine, ni aucune erreur humaine, ne puisse s'immiscer dans ce processus. 
Nous lisons aussi dans Jérémie 1 : 9 : "Puis l'Eternel étendit sa main, et toucha ma bouche ; et l'Eternel me dit : Voici, je mets mes paroles dans ta bouche." Là encore, nous voyons que Dieu contrôle parfaitement la communication de Ses Paroles aux hommes. Parlant des prophètes de l'Ancien Testament en général, Zacharie a écrit : "Ils rendirent leur cœur dur comme le diamant, pour ne pas écouter la loi et les paroles que l'Eternel des armées leur adressait par son esprit, par les premiers prophètes. Ainsi l'Eternel des armées s'enflamma d'une grande colère" (Zacharie 7 : 12). 
L'inspiration du Nouveau Testament. 
Jésus a dit à Ses disciples que le ministère du Saint-Esprit serait de leur rappeler les événements de Sa vie (Jean 14 : 26). A cause de cela, vous et moi,, nous pouvons nous confier en la Bible, qui est vraiment la Parole de Dieu. C'est le Saint-Esprit qui a dirigé la rédaction de la Bible, du début à la fin. Considérons d'un peu plus près cette doctrine, dans le Nouveau Testament. 
Les livres du Nouveau Testament font partie de l'Ecriture (2 Timothée 3 : 16). 
"Toute Ecriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l'homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne œuvre" (2 Tim. 3 : 16-17). 
Quand Paul a écrit que "toute Ecriture" est inspirée de Dieu, pensait-il seulement à l'Ancien Testament, communément appelé "l'Ecriture" dans le Nouveau Testament, ou pensait-il aussi à certains livres du Nouveau Testament ? C'est une question très importante. Nous pensons que cette dernière hypothèse était exacte, pour au moins deux raisons importantes. 
L'apôtre Paul avait déjà décrit l'un des livres du Nouveau Testament comme faisant partie de l'Ecriture, dans 1 Timothée 5 : 18, où il fait référence à l'Evangile de Luc 10 : 7. Cela nous permet donc de penser que, lorsque Paul parlait de l'Ecriture dans sa seconde épître à Timothée, il pensait aussi aux livres du Nouveau Testament qui étaient disponibles à cette époque. 
L'apôtre Pierre emploie aussi le mot "Ecriture" pour décrire les écrits de l'apôtre Paul (2 Pierre 3 : 16). C'est un point important, car à l'époque où 2 Timothée 3 : 16 a été écrit, tous les livres du Nouveau Testament avaient déjà été écrits, à l'exception de 2 Pierre, de l'épître aux Hébreux, de l'épître de Jude, et des écrits de l'apôtre Jean. Considérant cela, Paul devait donc penser à tous ces livres, quand il disait que "toute Ecriture est inspirée." Comme les autres livres du Nouveau Testament ont été reconnus plus tard comme faisant partie du Canon de l'Ecriture, nous pouvons en conclure que ce verset fait référence à tous les livres de la Bible. 
Le mot "inspiré" vient d'un mot grec qui signifie "venant du souffle de Dieu." La forme grecque est passive. Cela signifie que la Bible résulte du "souffle de Dieu." Si la forme était active, cela signifierait que toute la Bible "respire Dieu." Tandis que ce qui nous est dit ici, c'est que toute la Bible provient du souffle de Dieu. (NDE : "Ruah" est un mot hébreu qui signifie à la fois "esprit" et "souffle". Il en est de même du mot grec "pneuma"). 
1 Timothée 5 : 18. 
"Car l'Ecriture dit : Tu n'emmuselleras point le bœuf quand il foule le grain. Et l'ouvrier mérite son salaire." Dans ce verset, Paul joint un passage de l'Ancien Testament et un autre du Nouveau Testament, en disant que tous deux font partie de l'Ecriture (Deut. 25 : 4 et Luc 10 : 7). 
Dans le contexte du Judaïsme du premier siècle, il n'était pas inhabituel qu'un passage du Nouveau Testament fasse référence à un passage de l'Ancien, en le qualifiant "d'Ecriture." Mais il est très significatif qu'un passage du Nouveau Testament soit considéré comme faisant partie de l'Ecriture, si peu de temps après avoir été écrit. 
Nous devons souligner le fait qu'il ne s'était écoulé que trois à six ans entre la rédaction de l'Evangile de Luc et la rédaction de 1 Timothée. L'Evangile de Luc a été écrit en 60, et la première à Timothée vers l'an 63. Malgré cela, Paul n'hésite pas à placer Luc sur le même plan que l'Ancien Testament. 
Comment Jésus considérait la Bible. 
Divinement inspirée.
"Et Jésus leur dit : Comment donc David, animé par l'Esprit, l'appelle-t-il Seigneur, lorsqu'il dit…" (Matthieu 22 : 43). 
Indestructible.
"Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu'à ce que tout soit arrivé" (Matthieu 5 : 17-18). 
Infaillible.
"Si elle a appelé dieux ceux à qui la parole de Dieu a été adressée, et si l'Ecriture ne peut être anéantie" (Jean 10 : 35). 
Possédant l'autorité finale.
"Jésus répondit : Il est écrit : L'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu" (Matthieu 4 : 4). "Jésus lui dit : Il est aussi écrit : Tu ne tenteras point le Seigneur, ton Dieu" (verset 7). "Jésus lui dit : Retire-toi, Satan ! Car il est écrit : Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul" (verset 10). 
Historique.
"Car, de même que Jonas fut trois jours et trois nuits dans le ventre d'un grand poisson, de même le Fils de l'homme sera trois jours et trois nuits dans le sein de la terre" (Matthieu 12 : 40). "Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l'avènement du Fils de l'homme" (Matthieu 24 : 37). 
Scientifiquement exacte.
"Il répondit : N'avez-vous pas lu que le créateur, au commencement, fit l'homme et la femme et qu'il dit : C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair ?" (Matthieu 19 : 4-5). 
Véritable et juste.
"Sanctifie-les par ta vérité : ta parole est la vérité" (Jean 17 : 17). "Jésus leur répondit : Vous êtes dans l'erreur, parce que vous ne comprenez ni les Ecritures, ni la puissance de Dieu" (Matthieu 22 : 29). 
Centrée sur Christ.
"Et, commençant par Moïse et par tous les prophètes, il leur expliqua dans toutes les Ecritures ce qui le concernait" (Luc 24 : 27). "Vous sondez les Ecritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle : ce sont elles qui rendent témoignage de moi" (Jean 5 : 39). 
Spirituellement claire.
"Alors Jésus leur dit : O hommes sans intelligence, et dont le cœur est lent à croire tout ce qu'ont dit les prophètes !" (Luc 24 : 25). 
Suffisante pour la foi et la vie.
"Et Abraham lui dit : S'ils n'écoutent pas Moïse et les prophètes, ils ne se laisseront pas persuader quand même quelqu'un des morts ressusciterait" (Luc 16 : 31). 
Références du Nouveau Testament où les auteurs proclament que leurs écrits sont revêtus de l'autorité divine. 
1 Corinthiens 2 : 13 : 
"Et nous en parlons, non avec des discours qu'enseigne la sagesse humaine, mais avec ceux qu'enseigne l'Esprit, employant un langage spirituel pour les choses spirituelles."  
Paul, qui a écrit une bonne part du Nouveau Testament, affirme que ses paroles ont de l'autorité, parce qu'elles sont fondées sur les enseignements de l'Esprit de Dieu infaillible, et non sur les pensées de l'homme faillible. 
Ce sont des paroles enseignées par le Saint-Esprit. Il s'agit de l'Esprit de Vérité, que Jésus avait promis aux apôtres, afin de les enseigner et de les guider dans toute la Vérité (Jean 16 : 13). 
1 Thessaloniciens 2 : 13 : 
"C'est pourquoi nous rendons continuellement grâces à Dieu de ce qu'en recevant la parole de Dieu, que nous vous avons fait entendre, vous l'avez reçue, non comme la parole des hommes, mais, ainsi qu'elle l'est véritablement, comme la parole de Dieu, qui agit en vous qui croyez."  
Si les paroles de Paul étaient revêtues d'une telle autorité, c'est qu'elles étaient enracinées en Dieu, et non en l'homme. Dieu a employé Paul comme Son instrument, pour communiquer aux hommes Sa Parole. A cet égard, lisez le commentaire suivant, formulé par le Synode de l'Eglise Chrétienne Réformée, en 1961 : 
"Il est significatif que Paul, connaissant le Canon des Ecritures inspirées de Dieu, qui constituent les "oracles de Dieu," affirme que ses enseignements, qu'ils soient oraux ou écrits, doivent bénéficier du même statut. 
"La parole qu'il prêchait n'était pas une "parole d'homme," mais la "Parole de Dieu" (1 Thessaloniciens 2 : 13). 
"Ce qu'il écrivait constituait "le commandement du Seigneur" (1 Cor. 14 : 37). Ceux qui n'obéissaient pas aux écrits de l'apôtre devaient être disciplinés (2 Thessaloniciens 3 : 14). 
"Il a pu dire : "Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Evangile que celui que nous vous avons prêché, qu'il soit anathème ! Nous l'avons dit précédemment, et je le répète à cette heure : si quelqu'un vous annonce un autre Evangile que celui que vous avez reçu, qu'il soit anathème !" (Galates 1 : 8-9). 
"Quand Paul parle aux églises, en tant qu'apôtre de Jésus-Christ, c'est "Christ qui parle" en lui (2 Cor. 13 : 3). 
"Paul n'a pas appris son Evangile aux pieds des hommes, mais il l'a reçu par "des révélations de Jésus-Christ" (Galates 1 : 12). Certaines de ces révélations étaient même "excellentes" (2 Cor. 12 : 7)." 
L'accomplissement des prophéties : preuve de l'inspiration divine. 
Depuis le Livre de la Genèse jusqu'au Livre de Malachie, l'Ancien Testament comporte de très nombreuses anticipations de la venue du Messie. De nombreuses prophéties de l'Ancien Testament se sont accomplies à la lettre dans le Nouveau Testament, concernant la naissance, la vie, le ministère, la mort, la résurrection et la glorification du Messie. 
Toutes ces prophéties accomplies constituent une puissante confirmation de l'inspiration des Ecritures. Les auteurs du Nouveau Testament ont souvent fait remarquer comment Christ était l'accomplissement des prophéties messianiques de l'Ancien Testament. Voici quelques-unes de ces prophéties. 
Prophéties messianiques accomplies en Jésus-Christ. 
Semence de la femme : 
"Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité : celle-ci t'écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon" (Genèse 3 : 15). 
Naissance miraculeuse d'une vierge : 
"C'est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe, Voici, la jeune fille deviendra enceinte, elle enfantera un fils, Et elle lui donnera le nom d'Emmanuel" (Esaïe 7 : 14). 
Lieu de naissance : 
"Et toi, Bethlehem Ephrata, petite entre les milliers de Juda, de toi sortira pour moi celui qui dominera sur Israël, et dont l'origine remonte aux temps anciens, aux jours de l'éternité" (Michée 5 : 2). 
Ministère précurseur de Jean-Baptiste : 
"Voici, j'enverrai mon messager ; il préparera le chemin devant moi, et soudain entrera dans son temple le Seigneur que vous cherchez ; et le messager de l'alliance que vous désirez, voici, il vient, dit l'Eternel des armées" (Malachie 3 : 1). 
Ministère de miracles : 
"Alors s'ouvriront les yeux des aveugles, s'ouvriront les oreilles des sourds ; alors le boiteux sautera comme un cerf, et la langue du muet éclatera de joie. Car des eaux jailliront dans le désert, et des ruisseaux dans la solitude" (Esaïe 35 : 5-6). 
Vendu pour 30 pièces d'argent : 
"Je leur dis : Si vous le trouvez bon, donnez-moi mon salaire ; sinon, ne le donnez pas. Et ils pesèrent pour mon salaire trente sicles d'argent" (Zacharie 11 : 12). 
Mains et pieds percés : 
"Car des chiens m'environnent, Une bande de scélérats rôdent autour de moi, Ils ont percé mes mains et mes pieds" (Psaume 22 : 16). 
Aucun de ses os n'a été brisé : 
"Je pourrais compter tous mes os. Eux, ils observent, ils me regardent" (Psaume 22 : 17). 
Ses vêtements ont été tirés au sort : 
"Ils se partagent mes vêtements, ils tirent au sort ma tunique" (Psaume 22 : 18). 
Crucifié avec des malfaiteurs : 
"C'est pourquoi je lui donnerai sa part avec les grands ; il partagera le butin avec les puissants, Parce qu'il s'est livré lui-même à la mort, et qu'il a été mis au nombre des malfaiteurs, parce qu'il a porté les péchés de beaucoup d'hommes, et qu'il a intercédé pour les coupables" (Esaïe 53 : 12). 
A souffert de la soif sur la croix : 
"Ils mettent du fiel dans ma nourriture, et, pour apaiser ma soif, ils m'abreuvent de vinaigre" (Psaume 69 : 21). 
Est ressuscité : 
"Car tu ne livreras pas mon âme au séjour des morts, tu ne permettras pas que ton bien-aimé voie la corruption" (Psaume 16 : 10). "Il a plu à l'Eternel de le briser par la souffrance... Après avoir livré sa vie en sacrifice pour le péché, il verra une postérité et prolongera ses jours ; et l'œuvre de l'Eternel prospérera entre ses mains" (Esaïe 53 : 10). 
Toutes ces prophéties ont été écrites des centaines d'années avant leur accomplissement. Ce ne sont pas des facteurs dépendant de la volonté des hommes qui ont conduit à l'accomplissement de ces prophéties. Celles-ci se sont exactement et précisément accomplies. Il est donc logique de conclure que la Bible est d'origine divine, et qu'elle n'a pas été écrite sous l'inspiration des hommes. 
Confirmations archéologiques de la Bible. 
L'exactitude et la fiabilité de la Bible ont été maintes fois prouvées par de multiples découvertes archéologiques, faites par des scientifiques de toute origine, chrétiens ou non. Cela concerne aussi la vérification et la confirmation de nombreux noms propres, noms de lieux, coutumes et événements mentionnés dans la Bible. 
Nelson Glueck, spécialiste de littérature ancienne, a écrit : "Il peut être affirmé de manière catégorique qu'aucune découverte archéologique n'a jamais contredit la moindre référence biblique." 
Donald J. Wiseman, spécialiste de la Bible, a écrit : "La géographie des terres bibliques, et les restes visibles de sites antiques ont été soigneusement répertoriés. C'est ainsi que l'on a pu localiser et répertorier plus de 25.000 sites remontant à l'époque de l'Ancien Testament." 
William F. Albright, célèbre spécialiste de la Bible, a écrit : "D'innombrables découvertes ont confirmé la véracité de très nombreux détails mentionnés dans la Bible. Elles ont permis de faire reconnaître toujours plus la valeur de la Bible en tant que source de l'Histoire." 
Les recherches archéologiques ont donc constitué des ressources précieuses pour confirmer la Bible. 
Des sources historiques non-chrétiennes parlent de Jésus-Christ. 
Outre les témoins chrétiens des premiers siècles de la Chrétienté, il existe aussi des sources non-chrétiennes, proches de l'époque de Christ, qui confirment l'existence de Jésus-Christ en tant que figure historique. Par exemple, l'historien Juif Flavius Josèphe, né en l'an 37, fait référence à "Jésus, que l'on appelle Christ." L'historien Romain Cornelius Tacitus (Tacite, né en l'an 52) parle de "Christus, mis à mort par Ponce Pilate." Pline le Jeune, né en 112, a parlé de la "secte des Chrétiens, source de troubles." Suétone, né en 120, a évoqué les troubles causés par "Chrestus (Christ)." Les "preuves externes" de la fiabilité de la Bible sont éclatantes. 
L'autorité divine de la Bible. 
L'autorité de la Bible découle naturellement du fait qu'elle est une révélation inspirée de Dieu. Robert Lightner a déclaré : "Une fois que vous avez réglé le problème de la révélation et de l'inspiration de la Bible, vous avez également réglé le problème de son autorité. En d'autres termes, l'autorité que la Bible possède à vos yeux dépend directement de votre reconnaissance de son inspiration divine… Comme la révélation divine a été mise par écrit sous la direction du Saint-Esprit, et qu'elle constitue le "souffle" même de Dieu, elle est revêtue de l'autorité suprême. L'autorité de la Bible est égale à l'autorité de Celui qui l'a inspirée. L'autorité de l'Ecriture ne peut pas être séparée de l'autorité de Dieu. Tout ce que la Bible affirme, c'est Dieu qui l'affirme. Tout ce que la Bible affirme ou réfute, elle l'affirme ou le réfute avec toute l'autorité de Dieu." Le théologien René Pache le confirme, faisant remarquer que "si Dieu a entièrement inspiré les Ecritures, comme nous savons qu'Il l'a fait, ces Ecritures sont revêtues de Son autorité même." 
Reasoning from the Scriptures Ministries, Box 80087, Rancho Santa Margarita, CA 92688, USA.
http://home.earthlink.net/~ronrhodes/index.html  

_________________
CLIQUEZ SUR LE LIEN POUR REVENIR EN PAGE D'ACCUEIL
http://islam.xooit.fr


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 15 Oct - 13:38 (2010)

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ISLAM ou JESUS Index du Forum -> . -> LA BIBLE Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by Totoelectro